Togo : limitation du nombre de mandats présidentiels en Afrique, aucune manipulation de constitution pour un profit personnel n’est plus acceptable

Togo : limitation du nombre de mandats présidentiels en Afrique,

aucune manipulation de constitution pour un profit personnel n’est plus acceptable 

Communiqué du Collectif de Solidarité avec les Luttes Sociales et Politiques en Afrique,

Paris, 28 septembre 2017

Lire le communiqué en version PDF

Depuis le 19 août, les manifestations massives se multiplient dans les grandes villes du Togo, tant au Nord et au Centre qu’au Sud. Les manifestants en accord avec l’ensemble des partis politiques de l’opposition, CAP2015, Groupe de Six, CAR, PNP et Santé du Peuple[1] réclament la fin de 50 ans de dictature et le retour à la Constitution de 1992 « avec toutes ses conséquences »[2], constitution qui limitait le nombre de mandats présidentiels à deux, en précisant, à l’article 59, « En aucun cas, nul ne peut exercer plus de deux mandats. ».

Lire la suite »

Publicités

RCA : l’échec de la communauté internationale

http://afpafricaine.org/rca-lechec-de-la-communaute-internationale/

RCA : l’échec de la communauté internationale

By | on September 5, 2017 | 0 Comment

Déclaration de la Commission Afrique du Parti de gauche

Au moins 821 civils ont été tués depuis le début de l’année, la moitié des 4,5 millions de Centrafricains dépendent de l’aide humanitaire, le nombre de déplacés se chiffre à un demi-million sur une population de 4,5 millions d’habitants, le mandat de la Minusca (la force onusienne de 12.500 hommes censée protéger les civils) n’est pas rempli en raison d’un manque de ressources humaines et financières, telle est la situation catastrophique de la Centrafrique.

Lire la suite »

Au Congo Brazzaville, dans l’indifférence, le 16 juillet, les premières législatives d’Afrique centrale après les coups d’Etat électoraux de 2016

Au Congo Brazzaville, dans l’indifférence, le 16 juillet, les premières législatives d’Afrique centrale après les coups d’Etat électoraux de 2016  

Communiqué du Collectif de Solidarité avec les Luttes Sociales et Politiques en Afrique, Paris, 6 juillet 2017

Lire le communiqué en version PDF

Après les quatre inversions de résultats des présidentielles en Afrique en 2016, au Congo Brazzaville, à Djibouti, au Tchad[1], puis au Gabon[2], le blocage des processus de démocratisation de ces pays se confirme dans la perspective des législatives. Alors que les regards sont toujours tournés vers la possibilité d’une transition vers la démocratie en République démocratique du Congo, l’Afrique centrale est plongée dans une crise électorale régionale sans précédent, sans que des pressions soient exercées sur les auteurs des derniers coups d’Etat électoraux. La situation politique chaotique extrême dans laquelle se trouve la République du Congo, dans le silence de la diplomatie internationale, met de nouveau en exergue l’absence d’efforts pour relancer la démocratisation de l’Afrique.Lire la suite »

Politique française et qualité des processus électoraux en Afrique, Lettre ouverte à Emmanuel Macron

Lire la version PDF

 

Collectif de Solidarité avec les Luttes Sociales  et Politiques en Afrique, Paris.

Paris, le 2 juin 2017

 

Lettre ouverte à l’attention de : M. Emmanuel Macron, Président de la République française

Objet : Politique française et qualité des processus électoraux en Afrique

 

Monsieur le Président de la République française,

Depuis 2009, le Collectif de Solidarité avec les Luttes Sociales et Politiques en Afrique, à Paris, soutient la démocratisation de l’Afrique au travers du renforcement de la qualité des processus électoraux. Les deux dernières années, 2015 et 2016, ont été très chargées avec 45 élections sur 2 ans sur 54 pays, 25 présidentielles et 20 législatives[1]. Elles, ont mis en exergue, dans l’actualité internationale, les élections en Afrique et les difficultés de certains pays.

Depuis cinq ans, l’Elysée n’a pas pris en considération la qualité des processus électoraux en Afrique, alors que des recommandations lui avaient été transmises en ce sens[2]. Pendant les cinq années à venir, des processus électoraux seront de nouveau détournés, de manière parfaitement prévisible[3]. Au pire vingt-sept ans après le lancement continental du multipartisme, le blocage du processus de démocratisation continental depuis 2005, pourrait aboutir à la transformation d’une partie des régimes concernés en ‘dictatures de parti politique’[4].

Par cette lettre, le Collectif de Solidarité avec les Luttes Sociales et Politiques en Afrique propose à la nouvelle Présidence française d’abandonner définitivement l’inertie et les faux-semblants, utilisés face à certains chefs d’Etat, et d’engager la politique française dans le sens d’un soutien sans ambiguïté à la démocratisation des Etats africains, en prenant en compte la qualité des processus électoraux.

Lire la suite »

Politique française en Afrique : 10 questions aux candidats de la présidentielle

Revue de presse

Analyse par les journalistes des programmes Afrique des candidats à la présidentielle en France:

Après l’élection d’Emmanuel Macron:

RFI, 9.5.17 : interview Jules-Armand Aniambossou par

Le Monde, 8.5.17 : interview Lionel Zinsou par Olivier de Souza à Cotonou

RFI 8.5.17 : politique africaine du président français Emmanuel Macron

RFI 8.5.17 : interview Antoine Glaser par Juan Gomez sur Macron

Jeune Afrique 8.5.17 : Macron et l’Afrique : connexions africaines : stratèges (militaires), experts politiques, économistes, candidats aux législatives d’origine africaine, parrains.

2nd tour

, JA 5.5.17 : Emmanuel Macron, ENA, Afrique d’En marche!

, JA 5.5.17 : à quoi ressemblerait la politique africaine d’Emmanuel Macron ?

Relafrica 2017 , 4.5.17 : Un second tour Macron – Le Pen sous le sceau de la françafrique

Christophe Boisbouvier et Nathalie Amar, RFI 4.5.17 : Macron – Le Pen: quel programme pour l’Afrique ? (synthèse interviews 2+3.5.17 et courte analyse)

Christophe Boisbouvier, RFI 2+3.5.17 : 2 interviews Louis Aliot (FN) : pour l’Afrique, la fin de la Françafrique et Renaud Dutreil (En marche!) : Macron veut «une solide politique de codéveloppement avec l’Afrique»

Jeune Afrique avec AFP, 2.5.17 : Marine Le Pen : 0,7% du PIB à « la coopération avec l’Afrique »

2.5.17, France 24, vidéo à 2min10 : Marine Le Pen invité par membres diaspora congolaise + équipe Macron à Paris avec Lionel Zinsou et Fodé Sylla + RMC vidéo soirée Paris Marine Le Pen

RFI, 24.4.17: Présidentielle 2017: Marine Le Pen, Emmanuel Macron et l’Afrique

1er tour

Le Point, , Agnès Faivre, Joséphine Johnson  21.4.17 : 3 interviews : Aurélien Lechevallier pour En Marche !, Louis Aliot pour FN, Patrice Finel pour France Insoumise + François Fillon : sa vision de l’Afrique

 , Jeune Afrique, 14.4.17 : interview Emmanuel Macron : « J’agirai en Afrique en toute transparence, loin des réseaux de connivence »

Laurence Caramel, Le Monde Afrique, 13.4.17 : 5 interviews :

Jean-Luc Mélenchon   « Nous combattrons le fléau de la prédation ultralibérale qui s’abat sur l’Afrique », Emmanuel Macron   « Je veux mobiliser plus de financements pour les PME africaines », Marine Le Pen   « L’aide à l’Afrique, seul rempart contre l’immigration massive » , Benoît Hamon   « En Afrique, notre place est aux côtés des mouvements citoyens », François Fillon   « J’accompagnerai nos entrepreneurs dans leur déploiement en Afrique »

Agnès Faivre, Le Point Afrique, 10.4.17 : France – Présidentielle 2017 : que réservent-ils à l’Afrique ?, 3.4.17 : Aide au développement : quel candidat a le meilleur programme ?

Fabien Leboucq, Christophe Boisbouvier, RFI, 7.4.17 : Les propositions pour l’Afrique des candidats à la présidentielle française

, Jeune Afrique, 23.3.17 : Présidentielle française : le baromètre africain des candidats à l’Élysée

Voir aussi la Newsletter du site ‘relafrica2017’:

#5 Macron, ou la diplomatie du tout business, #4 Le Pen : au nom de la langue de Molière, #3 Jadot : la caution écologique de Benoît Hamon en Afrique, #2 Mélenchon : le candidat de la société civile africaine ?

* * *

Politique française en Afrique

10 questions aux candidats de la présidentielle des 23 avril et 7 mai 2017

Envoi du questionnaire le 19 décembre 2016.

Date limite de réponse : 9 mars 2017

Au lieu du 9 février 2017 comme prévue le 19.12.16, et du 28 février 2017 comme prévu le 14.2.17. Les réponses qui devaient être publiées le 10 février puis le 1er mars ont été publiées le 10 mars, après réception de toutes les réponses attendues, la priorité étant de publier toutes les réponses simultanément.

Un seul candidat, M. Mélenchon, ayant fourni un résumé des propositions en moins de 100 caractères, le tableau comparatif qui devait en découler à été supprimé. Le tableau résumé se trouve avec le texte complet de France insoumise.

  1. Front National : Marine Le Pen
  2. Debout la France : Nicolas Dupont-Aignan
  3. En marche : Emmanuel Macron
  4. Parti Socialiste : Benoît Hamon
  5. France Insoumise : Jean-Luc Mélenchon
  6. Europe Ecologie les Verts : Yannick Jadot

Lire la suite »

Gabon – Lettre à UE, ONU et Elysée : Demande d’action des Nations-unies et de l’Ue pour la démocratie au Gabon + English version + réponse Elysée

Télécharger la version PDF

English version below + PDF version

Réponses de l’Elysée du 18 octobre 2016 ci-dessous

Réponse de la CPI :

Lire la réponse de la CPI reçue le 15 août 2017 (la CPI était en copie du courrier)

 » Au nom du Procureur, nous vous remercions de votre communication, reçue le 07/10/2016, ainsi que de tout autre renseignement connexe envoyé subséquemment. Il apparaît que votre communication se rapporte à une situation faisant déjà l’objet d’un examen préliminaire par le Bureau du Procureur. En conséquence, votre communication sera analysée dans ce contexte, en s’appuyant sur des communications connexes et d’autres renseignements disponibles. Aux termes de l’article 53 du Statut de Rome, le Procureur doit établir s’il existe une base raisonnable pour croire que des crimes relevant de la compétence de la Cour ont été commis, examiner la gravité des crimes, déterminer si des systèmes nationaux enquêtent sur les crimes en question et intentent des poursuites, et considérer les intérêts de la justice. L’analyse se déroulera aussi rapidement que possible, mais nous vous rappelons qu’une analyse approfondie de ces facteurs peut prendre un certain temps. Dès qu’une décision aura été prise concernant l’existence d’une base raisonnable pour ouvrir une enquête, nous vous en aviserons aussitôt et nous vous fournirons les raisons qui ont motivé la décision. »

* * *

Collectif de Solidarité avec les Luttes Sociales  et Politiques en Afrique, Paris, le 7 octobre 2016

https://electionsafrique.wordpress.com

Lettre ouverte à l’attention de :

  • M. Ban Ki-Moon, Secrétaire général des Nations-unies
  • Mme Federica Mogherini, Haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité‎, vice-présidente
  • M. François Hollande, Président de la République française

Objet : Demande d’action des Nations-unies et de l’Union européenne pour la démocratie au Gabon

Lire la suite »