Congo Brazzaville – coup d’Etat constitutionnel et coup de couteau dans le dos ?

Coup d’Etat constitutionnel de Sassou Nguesso en octobre 2015:

Communiqués et déclarations en France, communiqués de la société civile en Afrique.

  • Elysée, Paris 27 octobre 2015 (non disponible sur internet)

Déclaration transmise par le Président aux agences de presse et aux médias accrédités à la Présidence

  • Europe Ecologie les Verts, Paris, 23 octobre 2013 (14h43 à Paris)

Congo Brazzaville : La France ne peut cautionner le coup d’Etat institutionnel en cours

http://eelv.fr/2015/10/23/go-brazzaville-la-france-ne-peut-cautionner-le-coup-detat-institutionnel-en-cours/

  • Survie, Paris, 23 octobre 2015 (13h23 à Paris)

La France a une responsabilité particulière au Congo-Brazzaville : l’Elysée doit annoncer la suspension de la coopération militaire !

http://survie.org/mot/congo-brazzaville

  • Parti Socialiste, France, Paris, 23 octobre 2015 (10h16 à Paris)

République du Congo : Le Parti socialiste condamne les violences et s’inquiète de la situation politique

http://www.parti-socialiste.fr/communiques/republique-du-congo-le-parti-socialiste-condamne-les-violences-et-sinquiete-de-la

  • Tournons la Page Gabon, 23 octobre 2015, (6h à Paris)

Le Congo en danger : il faut vite intervenir !

http://makaila.over-blog.com/2015/10/le-congo-en-danger-il-faut-vite-intervenir.html

  • François Hollande, Paris, 22 Octobre 2015 (soirée)

Evènements en République du Congo

http://www.elysee.fr/communiques-de-presse/article/evenements-en-republique-du-congo/

  • Tournons la Page, communiqué, Paris, le 22 octobre 2015, 17h43

« Le Président François Hollande plante un couteau dans le dos du peuple congolais »

http://tournonslapage.com/republique-du-congo-communique-de-la-campagne-tournons-la-page/

  • Tournons la Page – Congo, Brazzaville, Brazzaville  et Pointe Noire, 21 octobre 2015

Réaction de « Tournons la Page – Congo » aux déclarations de Monsieur François Hollande

http://tournonslapage.com/communique-de-presse-de-tournons-la-page-congo/

  • François Hollande, Paris, conférence de presse avec IBK, 21 octobre 2015, réponse à la question « Est-ce que le président Sassou a droit de consulter son peuple et quel est message que vous lui adressez ? »

http://www.elysee.fr/chronologie/#e11217,2015-10-21,entretien-avec-m-ibrahim-boubacar-keita-president-de-la-republique-du-mali-3

  • Survie, Paris, 21 octobre 2015.

Congo-Brazzaville : au lieu d’isoler le régime et de suspendre sa coopération militaire, la France accueille aujourd’hui un ministre de Sassou !

http://survie.org/francafrique/congo-brazzaville/article/congo-brazzaville-au-lieu-d-isoler-5037

  • Commission Afrique du Parti de Gauche, Paris, le 18 octobre  2015

Congo  :  Sassou Nguesso  30 ans au pouvoir  « Sassouffit ! »

+ Déclaration de Jean-Luc Mélenchon sur le Congo (22.10.15 ?)

https://www.lepartidegauche.fr/communique/congo-sassou-nguesso-30-ans-au-pouvoir-quotsassoufitquot-33647

http://www.dac-presse.com/actualites/a-la-une/politique/2685-congo-brazzaville–hollande-benit-la-ruse-de-sassou.html

  • Parti socialiste, Paris, 24 Septembre 2015, (19h17 à Paris)

République du Congo : le Parti socialiste appelle le président congolais à renoncer à son projet de révision de la Constitution

http://www.parti-socialiste.fr/communiques/republique-du-congo-le-parti-socialiste-appelle-le-president-congolais-renoncer-son

Lire la suite »

Publicités

Tournons la page : Appel du 15 octobre 2014

Tournons la page !, Mercredi 15 octobre 2014

http://tournonslapage.com/

En Afrique comme ailleurs, pas de démocratie sans alternance !

« L’Afrique – continent de l’avenir ».

Le slogan est devenu la tarte à la crème des chancelleries, des médias et des milieux économiques internationaux. Mais de l’avenir de qui parle-t-on ? Celui des investisseurs étrangers et de quelques familles dirigeantes ? L’économie internationale a besoin des richesses de l’Afrique, mais elle peut prospérer sans les Africains (plus de 2 milliards de personnes en 2050). Elle le fait d’autant plus facilement que leur parole est confisquée. L’avenir du continent n’appartiendra aux Africains qu’à condition d’une véritable démocratie. Or, pas plus qu’ailleurs, il n’est de démocratie en Afrique sans alternance.

Lire la suite »